Consultez nos archives

Huit siècles de présence souveraine continue, des Capétiens aux Valois, Bourbons, Bonaparte ou Orléans, ont fait du château de Fontainebleau un bijou d’histoire de France. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 1981, il est actuellement au cœur d’une importante restauration dont HYGIENE OFFICE fait partie.

 

Dans l’aile de la belle Cheminée se trouve le théâtre de Napoléon III, petit théâtre de 430 places environ. Commandé par l’Empereur Napoléon III en 1854 à l’architecte Hector Lefuel, il est directement inspiré du petit théâtre de la Reine Marie-Antoinette à Versailles, pour satisfaire aux bons plaisirs de l’Impératrice Eugénie.

Inauguré le 13 mai 1857, il ne fût utilisé qu’une quinzaine de fois sous le Second Empire, puis fermé, et oublié…

Il en résulte un exceptionnel état de conservation : les boiseries, le mobilier de la salle, du foyer, des loges, du salon, la machinerie d’origine, une exceptionnelle collection de décors de scène…

C’est un don de 5 millions d’euros de l’Emir d’Abu Dhabi qui permet  la restauration de ce théâtre. Un appel d’offre présentant 20 lots différents permettant la restauration du bâti et du mobilier a été lancé et nous avons remporté celui du traitement des décors peints et mobiliers. HYGIENE OFFICE a donc assuré le traitement de désinsectisation par anoxie dynamique de l’ensemble du mobilier et des décors déplaçables du théâtre. Cela représente plus de 360 chaises dont 164 en bois sculpté et doré rechampi couverts de damas jaune et provenant des 1ères et 2èmes galeries du théâtre, 9 divans de plus de 4m de long, 15 pupitres d’orchestre et biens d’autres merveilles, soit un volume total de 240m3.

Nous avons eu grand plaisir à travailler avec Vincent COCHET, Conservateur du Patrimoine au Château, qui a mené d’une main d’expert toute l’organisation, en ce qui nous concernait, des transferts d’œuvres vers notre site de traitement de Wissous. L’ensemble des objets a été traité durant les cinq premiers mois de cette année, ils sont maintenant entre les mains de différents restaurateurs qui ont pour mission de leur rendre tout leur éclat sous le contrôle de ce conservateur passionné.

Il faudra cependant patienter jusqu’en 2014 pour découvrir l’ultime témoignage d’un espace spécialement créé pour les divertissements de la Cour Impériale du Second Empire.

Voir le Château de Fontainebleau dans nos références

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)