Consultez nos archives

Ce matin, Hygiène Office est dans Le Parisien!  L’édition de Paris publie “La chasse aux termites est ouverte” en Une du Journal de Paris.

Extraits :

Aussi petits soient-ils, les termites n’en demeurent pas moins des insectes ravageurs. Ces minuscules bêtes à l’apparence peu sympathique s’attaquent au bois et peuvent entraîner l’effondrement d’un immeuble. Pour limiter leur prolifération, la mairie de Paris s’est donné les moyens d’agir. Elle peut désormais obliger n’importe quel propriétaire à réaliser un diagnostic termites. Et surtout, en cas de détection des insectes, à effectuer des travaux d’éradication. Une mesure votée lors du dernier Conseil de Paris.
Si les propriétaires sont récalcitrants, la Ville engagera des travaux à leurs frais et à leur place, six mois après mise en demeure. « Aucune autre commune n’a mis en place un tel dispositif, insiste Jérôme Duchene, de la direction du logement et de l’habitat. La mairie prend ses responsabilités. »

L’intervention la directrice générale de Hygiène Office et Nicolas, d’Hygiène Office dont le surnom a été relevé par Le Parisien : Termitator ! :

A Paris, ces petites bêtes sont un véritable casse-tête. Par un arrêté préfectoral de 2003, tous les arrondissements de la capitale sont classés en zone infestée par les termites ou susceptibles de le devenir à court terme. A cause de la densité, les contaminations par mitoyenneté sont fréquentes. « Si vous réalisez un traitement chimique sur un bâtiment à vendre, ce dernier est protégé. Mais le problème, c’est que la colonie peut déménager et s’attaquer à l’immeuble voisin », explique Corinne Vieillemard, directrice générale de l’entreprise de désinfection Hygiène Office, située à Wissous (Essonne). Par ailleurs, des monuments entiers de la capitale sont infestés, comme l’université Panthéon-Sorbonne ou l’église de la Madeleine, par exemple. […] « Les termites ne choisissent pas les lieux les moins prestigieux », commente Nicolas, agent hygiéniste, que ses clients surnomment Termitator. Mardi, il a placé dans un immeuble haussmannien du boulevard Malesherbes (VIIIe) des boîtiers contenant un aliment toxique. Les termites le transportent jusque dans les foyers sous-terrains et contaminent leurs congénères. « Ce dispositif n’est pas nocif pour l’homme », précise-t-il. Termitator surveille certains immeubles parisiens depuis plus de dix ans. « Les termites peuvent réapparaître à tout moment. C’est pour cette raison qu’il faut rester vigilant et ne jamais baisser la garde. »

 

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)