Consultez nos archives

Selon France Ouest du mois d’avril 2014, la gale n’est plus éradiquée depuis une bonne dizaine d’années à la maison d’arrêt d’Angers. L’an dernier, 50 cas y ont été traités.

Selon la nouvelle république d’avril à Poitiers, lors d’une visite de routine, un médecin a détecté la gale sur un jeune enfant. Le protocole adapté est mis en place.  « Il y a un cas de gale à la crèche. Toutes les mesures ont été prises. En cas de doute, demandez conseil à votre médecin traitant. »  Le protocole adapté à cette situation spécifique d’un cas unique a été immédiatement enclenché. Le matériel et le linge utilisés par l’enfant ont été désinfectés.  Les cas de gale sont relativement courants dans le département. En février dernier par exemple quinze cas avaient été détectés à l’école Claudie-Haigneré de Châtellerault. Cet épisode poitevin ne sera probablement qu’un énième épiphénomène de la résurgence de la gale constatée ces derniers temps.

L’Agence régionale de santé en région Midi-Pyrénées annonce une recrudescence de gale  avec 88 foyers de gale déclarés à l’ARS en 2013.

Le traitement
Lorsqu’un cas de gale est découvert, il faut impérativement traiter le malade et toutes les personnes vivant dans son entourage, même si elles n’ont aucun signe visible de la gale.

Il existe plusieurs sortes de produits pour traiter la gale. Une ré infestation survient principalement lorsque la désinfection de l’environnement n’a pas été suffisante. C’est pourquoi il faut faire appel un professionnel.

Il faut traiter tous les vêtements, le linge de toilette,… Vous pouvez utiliser la congélation. Laisser 48h. Pour les literies et matelas, fauteuils et canapés, hygiène office vous propose son traitement ice tech, le traitement par le froid de tout votre mobilier infesté. renseignez-vous

 

comment reconnaîte la gale,

comment reconnaîte la gale,gale main

 

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)