Consultez nos archives

L’agence régionale de la santé des Pays de la Loire a informé la mairie de Nantes, jeudi, de la mort d’un homme de 41 ans. Ce décès a entraîné la fermeture jusqu’à nouvel ordre de la piscine Jules-Verne, lieu fréquenté par la victime. Située dans la zone Paridis, elle représente une zone à risques pour les autres adeptes de la nage.

Une désinfection est en cours car après examens, la piscine a présenté « un taux anormalement élevé de légionelles dans un échantillon d’eau prélevé sur le réseau d’eau chaude sanitaire ». L’ARS a donc pris la décision de fermer l’établissement jusqu’à nouvel ordre. Les résultats définitifs de cette investigation sanitaire seront connus dans plusieurs jours.

Pour rappel, la légionellose est une infection pulmonaire qui affecte particulièrement les adultes fragilisés (personnes âgées, personnes atteintes de maladies respiratoires chroniques, diabète…). Elle ne se transmet pas de personne à personne. La contamination se fait par voie respiratoire, par inhalation de gouttelettes d’eau contaminée.

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)