Consultez nos archives

L’ensemble architectural du Val-de-Grâce est le symbole par excellence  de la médecine militaire en France.  C’est dans ce cadre magnifique que l’on trouve l’Ecole d’application du Service de santé des Armées,  le Musée du même nom, le service des archives, et  la bibliothèque.

C’est Anne d’Autriche qui en 1638 ordonna la construction de l’église à la naissance de Louis XIV ; en 1655 débuta la construction du couvent  qui abrite aujourd’hui le Musée. Depuis le XIXème siècle, de simple cabinet d’anatomie à vocation pédagogique, ce musée  enrichi progressivement par des legs  est devenu le conservatoire du patrimoine de l’ensemble du Service de santé des Armées.

A l’occasion du bicentenaire de l’installation du Service de santé au Val-de-Grâce, le musée a été restructuré et restauré. C’est aujourd’hui un lieu où l’on découvre l’évolution historique de la médecine militaire, depuis la période révolutionnaire et le Premier Empire à nos jours, à travers  de nombreux  objets, instruments chirurgicaux, peintures et uniformes….

anoxie semi dynamique pour tuer les mites

C’est à la demande du service de conservation de ce musée que,  Hygiène Office en collaboration avec Monsieur Claude WROBEL, conservateur- restaurateur,   a proposé un protocole de désinsectisation par anoxie, afin de lutter contre une infestation de mites « Tineola » touchant les textiles des réserves.

Ce ne sont pas moins de 140 tiroirs , remplis d’uniformes, de képis et autres textiles , de plusieurs mannequins et portants qui ont été placés dans deux bulles de 15 m3 chacune.  Installées dans les combles du musée, nos équipes  les ont  réalisées aux mesures souhaitées.

Le traitement curatif par anoxie semi-dynamique mis en place, un contrôle régulier des taux d’oxygène, de température et d’humidité est  effectué afin de vérifier le bon déroulement du traitement.

Après 21 jours  de privation d’oxygène, les  insectes qu’ils soient à l’état d’œufs,  larves ou imagos sont morts grâce à l’anoxie.

Uniformes et képis ont été reconditionnés par nos soins, sous la supervision de Claude Wrobel,  en poches scellées manuellement, avant de regagner leurs rangements définitifs.

Afin de prévenir une autre infestation d’insectes indésirables, Hygiène Office a également  installé dans les réserves, des DEIV, Destructeurs Electroniques d’Insectes Volants, appareils visant à détecter toute présence d’insectes.

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)