Formation à l’anoxie statique – Désinsectisation

Formation à l’anoxie statique – Désinsectisation

Dernièrement deux de nos collaboratrices ont donné  une formation sur l’anoxie statique pour le Centre Interdiocésain du Patrimoine et des Arts Religieux.

Une première partie théorique a été donné, puis place à la pratique. Nous avons fournis le matériel nécessaire à la formation.

L’anoxie statique c’est une technique de désinsectisation par privation d’oxygène. Elle s’utilise surtout pour les objets sensibles. Cette méthode consiste à créer une poche où l’on place l’objet, et l’on y ajoute des absorbeurs d’oxygènes.

Le traitement par anoxie est très apprécié dans le milieu de patrimoine, en effet ce traitement est totalement respectueux des objets sensibles et de l’environnement. Nous proposons nos services in situ ou dans nos locaux.  Lorsque nous faisons les poches in situ cela vous permet de ne pas déplacer une collection et de limiter les contraintes logistiques qui y sont liées.

Formation à l’anoxie statique – Dinant Belgique – pour le CIPAR avec logo

Quel est le matériel dont nous avons besoin pour créer une poche d’anoxie statique ?

  • Du film thermosoudable : il en existe deux sortes. Le film aluminium qui permet de faire la base de la poche car il est plus rigide. Puis le film transparent qui permet de voir l’œuvre malgré la poche fermée.
  • Des absorbeurs : les absorbeurs sont conditionnés dans des pochettes. Une fois que la pochette est ouverte il faut la refermé à l’aide d’une pince car les absorbeurs une fois à l’air libre s’activent. Il faut donc refermer la poche avec les absorbeurs non utilisés dans les cinq minutes après avoir ouvert la pochette. Le calcul de nombre d’absorbeur est fait en fonction de la taille de la poche, pas de la taille de l’objet.
  • Une pince thermo-soudante : pour fermer la poche. Il en existe aussi plusieurs modèles. La première fait 30 cm de longueur, la deuxième 15 cm. Il faut donc choisir sa pince en fonction de la taille de la poche. Mais aussi en fonction de sa souplesse avec les poignet, les pince 30cm sont assez lourdes. Les pinces 30 sont tout de même recommandées pour les poches volumineuses.
  • Un appareil de contrôle : pour vérifier le taux d’oxygène dans la poche. Il existe les bandelettes Anaerotest, ou les oxymètres. Une fois la poche créer il faut mesurer le taux d’oxygène 3 à 4 jours après avoir fermé la poche. (Le temps que le taux diminue). Si vous choisissez le contrôle d’oxygène par oxymètre il faudra vous équiper de plaque de septum. Les pastilles de septum permettent de faire passer l’aiguille de l’oxymètre sans faire de trou dans la poche.

 

Hygiène Office vous propose des formations pour que vous puissiez faire vos poches vous même.

 

Nous vendons aussi le matériel sur notre boutique. 

 

Chez Hygiène Office, nous proposons aussi la location de matériel comme les pinces 15 ou 30 ainsi que les oxymètres.

Nous livrons dans toute la France, mais aussi à l’étranger.

 

Pour plus d’informations vous pouvez consulter notre documentation sur le patrimoine artistique culturel en cliquant ICI

 

 

 

 

N’hésitez pas à consulter nos pages : Facebook,  YouTube,LinkedIn pour suivre nos actualités !

 

No Comments

Post A Comment

Nous appeler