Consultez nos archives

BEPOX et HYGIENE OFFICE s’engagent pour les abeilles.

En septembre 2014, ces deux entreprises accueillent trois ruches à WISSOUS.Les 240 000 butineuses BEPOX et HYGIENE OFFICE vous ouvrent les portes de leur résidence pour vous faire découvrir leur monde incroyable.

Naissance d’une colonie :  Elles sont le fruit de la division d’une ruche en deux colonies. L’une d’elle conserve la reine et continue à se développer comme si aucun changement n’était intervenu. La seconde colonie, désormais orpheline et totalement désorganisée, va très vite élever une nouvelle reine à partir d’un oeuf quelconque. L’alimentation de la larve détermine sa destinée : la reine ne connaît qu’un seul aliment toute sa vie, la gelée royale, contrairement aux ouvrières qui ne se nourrissent que de miel et de pollen. Après une vingtaine de jours, la nouvelle reine commence à pondre et la ruche reprend petit à petit une activité normale. La ruche a été implantée à Wissous dans les jardins des sièges sociaux des entreprises Hygiène Office et Bepox pour la richesse de la flore locale. La transhumance s’est effectuée à l’aurore, seul moment où les abeilles sont toutes rassemblées dans la ruche.

Les abeilles de Bepox et d’Hygiène Office sont des abeilles noires, Apis Mellifica Mellifica, race locale reconnaissable à sa couleur foncée tirant sur le noir. Plus adaptée à notre climat et donc plus résistante que les autres races d’abeilles européennes, elle est aujourd’hui menacée de disparition car beaucoup d’apiculteurs ont fait le choix de races “exotiques” plus productives et plus fragiles.

Une ouvrière chargée de pollen

Pionnières du Développement Durable 

En butinant une fleur, le pollen contenu dans les étamines se colle aux poils de l’abeille. Lorsqu’elle se pose sur une autre fleur de même espèce, une partie du pollen transporté se dépose sur les stigmates (ou pistil), organe reproducteur femelle de la fleur. La pollinisation est alors réalisée ! Afin d’accroître la pollinisation, lorsqu’une abeille sort de la ruche, elle visite uniquement des fleurs de même espèce. Les végétaux mellifères, de leur côté, ont su s’adapter et favoriser leur pollinisation par l’abeille en étalant leur floraison. Par exemple, le châtaignier et l’acacia ne fleurissent jamais en même temps pour éviter toute concurrence. Toute la nature va bénéficier du travail des abeilles, surtout l’homme. On estime qu’environ 30 % de notre alimentation est directement issue de la pollinisation par les abeilles. Sans leur travail, il n’y aurait plus de fruits, café, thé, cacao… Imaginez un petit-déjeuner sans les abeilles ! Plus les abeilles vont puiser des ressources en nectar et pollen (matières premières pour confectionner le miel), plus elles participent à la régénération de ressources (fleurs) pour les années futures. Quelle industrie peut se vanter d’un tel impact positif sur son environnement ?

Dessin reine ouvrière faux-bourdon

La ruche : une société amazone
Une colonie d’abeilles est une société organisée, au sein de laquelle règne une forte cohésion sociale entre les trois castes d’individus qui la compose.
La reine 18 -20mm – C’est la seule abeille pondeuse de la colonie. Durant les quelques 5 années de sa vie, elle ne fera que pondre et se nourrira exclusivement de gelée royale. Il ne peut y avoir qu’une seule reine par ruche.
L’abeille ouvrière 11 – 13 mm – Elle vit environ 45 jours, suivant les périodes de l’année. Tout au long de sa vie, elle alterne les métiers selon sont âge : nourrice, gardienne, nettoyeuse, magasinière, cirière, butineuse… Le nombre d’abeilles par ruche varie en fonction de l’époque de l’année. Elles peuvent être jusqu’à 80 000 par colonie et restent fidèles à leur ruche.
Le faux-bourdon (le mâle) 15 – 20 mm – Il ne pique pas, ne travaille pas, est nourri par les ouvrières, et sa seule fonction est de féconder la reine. Ils sont environ 3000 par colonies et se baladent de ruche en ruche.

Les brèves
soixante dix huit milligrammes: la masse d’une abeille

2000 : Le nombre d’oeufs que la reine est capable de pondre en une seule journée. L’équivalent de son propre poids en oeufs.

La mort des mâles : Dans la société apidé, les mâles meurent après l’accouplement. A l’automne, les faux-bourdons n’ayant pas accompli leurs devoirs conjugaux sont chassés de la ruche et destinés à une mort certaine. Au printemps suivant, les abeilles vont à nouveau élever de jeunes faux bourdons.

World Company : L’abeille a mis en place une des premières organisations mondialisées. Elle est en effet l’une des rares espèces animales à s’être étendue sur l’ensemble de la planète : avec la même organisation, elle a su conquérir de nouveaux territoires et s’adapter à différents climats.

La gelée royale, un mystère de la nature ! La gelée royale est une substance gélatineuse produite par les glandes des abeilles ouvrières. Dotée d’une saveur forte et amère, elle constitue l’exclusive nourriture des larves durant leurs trois premiers jours de vie des ouvrières et de la reine durant toute son existence. Les scientifiques ont découvert que cet aliment est riche en vitamines B5 et oligo-éléments. Il reste cependant une composante encore inconnue à ce jour.

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)